Pêcher en float tube : les astuces des pros

Dans le but d’élargir leur domaine de prospection, certains pêcheurs optent pour la pêche en float tube. En effet, le float tube est un outil précieux pour la pêche des poissons dans des milieux étant inaccessibles avec d’autres types d’embarcations. Cette technique de pêche permet d’être vraiment à proximité des poissons. Ce, afin de les attraper facilement. Mais comment pêcher en float tube ? Voici dans cet article, des astuces des pros pouvant aider.

Choisissez bien votre float tube

Certes tous les float tubes se ressemblent, mais il existe plusieurs critères permettant de les distinguer et de choisir le bon. Ainsi, ce choix se fera selon un cahier de charges tenant compte de vos besoins. Considérez par exemple les milieux dans lesquels vous pêchez, de votre budget, de votre morphologie…

A découvrir également : La gourde idéale pour les enfants : comment la choisir ?

L’on vous déconseille les float tubes munis d’une seule chambre à air pour des raisons de sécurité. Par conséquent, pour pêcher, vous devez choisir principalement entre deux différents modèles de float tubes, plus sécurisés. Il existe donc les modèles en V qui sont munis de deux chambres à air distinctes puis ceux en PVC démunis de chambre à air.

Le choix sera fait en fonction de vos besoins en matière de résistance, d’encombrement, du confort, de légèreté, de portance. Une fois votre choix de float tube fait, disposez de l’essentiel pour la pêche.

A lire également : Est-ce que faire du vélo elliptique fait maigrir?

Équipez-vous du bon matériel pour pêcher

Dès que vous achetez le bon float tube, il faut maintenant que vous choisissez l’équipement nécessaire pour pêcher efficacement comme des pros. Ainsi, prenez en compte le :

Matériel de sécurité

En effet, pour votre sécurité, vous aviez vraiment besoin d’un gilet de sauvetage pratique. Ce, avec bien évidemment des poches dans lesquelles vous aviez la possibilité de mettre du matériel. Pour cette technique de pêche, vous pouviez acheter des gilets de sauvetage qui sont recommandés pour la pagaie en eau plate.

Vous n’aviez pas seulement besoin d’un gilet. Il vous faut également des chaussures de pêche. Ainsi, notez qu’avec des semelles en caoutchouc, les chaussures de sécurité pour pêcher sont vraiment résistantes au sel et à l’eau. Vous aviez aussi besoin des waders respirants avec des propriétés isolantes. Ce, pour vous garder au sec et être à l’aise lorsque vous pêchez en float tube.

Vrai matériel de pêche

Pour pêcher en float tube efficacement, vos leurres habituels seront nécessaires. Ceux-ci que vous utiliserez vont dépendre du carnassier que vous souhaitez attraper puis de la saison. Il y a plusieurs pêcheurs qui utilisent un détecteur de poisson pour repérer plus facilement leurs cibles. Ainsi, le sondeur s’attache vite au float tube puis utilise un sonar afin de détecter la présence et l’emplacement des poissons.

Vous auriez également besoin de palmes de natation pour vous déplacer facilement avec le float tube puis inspecter les endroits que vous désirez. Outre ces équipements, vous devriez avoir aussi un sac de rangement, un kit d’encrage pour float tube, un filet de pêche… N’oubliez surtout pas de prévoir un kit de réparation pour le float tube.

Adoptez ensuite une bonne technique de pêche

La technique de pêche ne dépend en fait que du poisson que vous traquez. Ainsi, en période de chasse, des poissons sont agressifs. Tandis que le reste du temps, ils sont posés sur le fond en attendant la nourriture patiemment. Vous devriez donc savoir utiliser vos leurres en fonction de la couche d’eau où se trouvent les carnassiers.

Par exemple, pour les perches, il existe trois animations possibles comme : en linéaire, à mi-hauteur de la couche d’eau. Aussi, gratter le fond avec une animation minimaliste ou en dent de scie avec une récupération régulière.

Ce serait donc à vous de savoir quelle technique adopter.

Prospectez enfin dans les bonnes zones de pêche et pêchez au bon moment

Afin d’optimiser vos chances d’attraper des poissons, il faut prospecter dans les zones d’obstacles marqués. Tels que les enrochements, les bois morts puis les cassures. Si vous possédez un sondeur, c’est encore mieux puisque vous pourrez repérer les bons spots puis pêcher en float tube plus fructueux. Après avoir prospecté les bons endroits, vous pouviez pêcher, mais au bon moment.

Ainsi, connaître le comportement de sa cible selon la saison permet de pêcher avec plus d’efficacité. Par exemple, l’automne est la meilleure saison pour la pêche si vous traquez le brochet.

à voir