Quels sont les risques du parapente ?

Faire du parapente est une activité à haute intensité. En effet, elle consiste à se jeter dans un grand vide en vol libre. Cependant, à l’instar de toute autre activité sportive ou de loisir, le parapente vous expose à de très gros risques. Vous devez donc en prendre conscience, afin de mieux exercer cette activité extrême. Si vous souhaitez connaître les risques avant de faire le grand saut, lisez cet article.

Les risques liés à la météo

Lorsque vous faites du parapente, les risques principaux sont entre autres les chutes, les accidents en vol ou une prise de course. Peu importe votre expérience dans le domaine, vous n’êtes pas épargné, surtout si vous ne tenez pas compte de la météo. En effet, le facteur temps ne doit être négligé sous aucun prétexte lorsque vous faites du parapente.

A voir aussi : Apprenez à jouer à la belote comme les pros avec ces conseils expert !

Plus la météo est instable, plus le risque d’accident est élevé. Il ne faut pas oublier qu’un coup de vent violent peut vous faire tanguer en plein air. En cas de problème de météo, lorsque vous êtes en plein vol, vos chances d’éviter une violente déviation sont très minces. De ce fait, une collision avec d’autres parapentes ou des collines n’est pas exclue. Vous pouvez même heurter d’autres formes d’objets perchés en altitude.

Pour éviter ces situations, la première des choses est de consulter les prévisions météorologiques avant de vous jeter dans les airs. Certains optent également pour une manche à air, permettant d’indiquer la vitesse et la direction du vent. De ce fait, si ce dispositif se balance dans les deux sens à tout moment, cela voudrait dire que le vent est instable. Dans ce cas, la solution idoine est de courir vous mettre à l’abri.

A lire aussi : Pourquoi mon podomètre ne fonctionne pas ?

La fragilisation de l’aile du parapente

Bien que la plupart des activistes de ce sport utilisent du matériel de pointe, ce dernier n’est pas dénué de risques. En effet, en sautant avec un planeur neuf ou en changeant de niveau, le vent peut déstabiliser le pilote. C’est le cas tout simplement parce que les turbulences fragilisent la majorité des ailes.

De plus, lors de la descente, si la météo est mauvaise, le pilote s’expose à des rafales pouvant conduire à une perte de contrôle. Ces dernières peuvent même provoquer des coupures d’une de vos ailes en plein vol si elles sont assez fortes.

Les risques liés à l’environnement

La météo a beau être propice, si l’environnement ou le site est mal choisi, alors des risques s’incrustent. En effet, la situation est plus alarmante lorsque l’environnement est défavorable pour du parapente. De ce fait, plus un terrain est rocailleux et accidenté, plus vos possibilités d’atterrissage sont réduites et risquées.

D’un autre côté, vous devez savoir qu’un environnement trop montagneux accroît les risques de turbulence. Une situation qui peut devenir plus dangereuse si le site est également dépourvu d’indicateur de vent. C’est le cas des planeurs aéroportés et des lacs.

En dehors de ces aspects, il ne faut pas perdre de vue que le monde a évolué avec la multiplication des infrastructures. Vous êtes sans ignorer que les routes abritent des lignes électriques aériennes. C’est ainsi qu’en survolant en parapente une zone proche de ces installations, vous pouvez entrer en collision avec ces dernières à tout moment.

Le manque d’expérience : un facteur de risque récurrent

Il est normal d’être attiré par un sport tel que le parapente. Toutefois, vous courez un grand risque en vous lançant dans cette activité sportive sans aucune expérience à la base. En effet, nombreuses sont les personnes qui veulent se lancer sans avoir la maîtrise.

Elles se contenteront de copier les prouesses d’autres parapentistes durant le vol, ce qui est très dangereux. Vous ne pourrez jamais être bon sans formation. Au contraire, vous risquez de vivre une première expérience traumatisante à cause d’un accident ou d’une chute.

C’est pourquoi il est recommandé de débuter par le baptême de l’air. Commencez sûrement et petitement pour réduire les risques de déconvenues.

Pour finir, le parapente est une activité dont les risques sont réels. Aussi négligeable que cela puisse paraître, n’oubliez jamais de prendre en compte l’environnement. Optez pour un paysage favorable et n’oubliez pas de consulter la météo avant toute tentative. Si vous manquez d’expérience, commencez par les basiques afin d’évoluer progressivement.

à voir